Selon mon avis personnel, nous avons assisté hier soir au pire débat présidentiel de l’histoire américaine

On y a entendu des mensonges éhontés, on a vu le président ne laisser à son rival aucune chance de terminer une seule réponse, le tout pratiquement dépourvu substance, notamment du côté de Trump.

zoltan-fekeshazi-lRy5d4Z4DKk-unsplashIl y avait pourtant d’importants enjeux à discuter : l’avenir de la Cour suprême, une pandémie en cours qui fait des ravages et continue de tuer un nombre fulgurant d’Américains, la fragilité de l’économie, le mouvement Black Lives Matter, et finalement, si cette élection annonçait la fin probable de la démocratie américaine telle que nous la connaissons actuellement.

L’événement, d’une durée de 90 minutes, aurait été l’occasion idéale pour les candidats de confirmer le contraste évident qui les sépare, de décrire et préciser les éléments de leur programme électoral et de convaincre les Américains qu’ils sont aptes à effectuer le colossal travail de diriger et gérer un pays.

Deux éléments étaient flagrants : l’ex-vice-président Joe Biden se fait plutôt vieux et le président Donald Trump n’est clairement pas digne d’être le chef du pouvoir exécutif et le commandant en chef des forces armées des États-Unis.

Il me semble clair qu’aucun des deux candidats n’a gagné ce débat et les perdants sont clairement les électeurs. Avant l’événement d’hier soir, peu d’électeurs étaient encore indécis. La plupart des spectateurs savent déjà pour quel candidat ils voteront. 

L’ancien vice-président Joe Biden, candidat démocrate

Note : C+

Biden devait se préparer à deux volets pour ce débat. Il devait d’abord démontrer qu’il était apte à effectuer un travail stressant et que son âge n’était pas un facteur défavorable à occuper l’emploi le plus complexe et le plus important au monde. Il devait ensuite s’assurer que ce débat ne modifierait pas l’importante avance qu’il cumule depuis des mois contre Trump.

Biden lui-même et son équipe de campagne doivent être heureux. Ce désastreux débat n’est pas susceptible de faire changer les sondages. Biden peut ainsi considérer cela comme une victoire. C’est d’ailleurs la seule raison pour laquelle il obtient une note nettement meilleure que celle de Trump.

Président Donald Trump, candidat républicain

Note : F

Trump avait besoin d’une solide performance durant le débat afin de modifier le contexte et de donner un second souffle à sa campagne, alors qu’il semble se diriger vers une défaite certaine dans un mois. Il ne l’a pas fait.

Beaucoup se souviendront de ses incessantes interruptions à l’endroit de Biden, certes un trait qui relève de sa personnalité narcissique. Cela semblait toutefois lui demander un effort conscient. Quiconque ayant regardé les débats des primaires démocrates est au fait que Biden n’aime pas être interrompu et accorde régulièrement du temps à ceux qui le défient. On peut supposer que Trump a essayé de le secouer en espérant qu’il commette une erreur susceptible de changer la campagne. Cela n’est jamais arrivé.

Malheureusement, tout ce que nous retiendrons de ce premier débat présidentiel est que Trump est un intimidateur notoire. Un récent sondage a clairement démontré que Trump perdait l’appui des femmes, des indépendants et des habitants des banlieues parce qu’ils en ont assez de ses bouffonneries.

Pour s’assurer d’un deuxième mandat, Trump a besoin que ces groupes reviennent à ses côtés. Toutefois, avec sa mauvaise performance d’hier soir et son incapacité à condamner les suprématistes blancs lorsqu’on le lui a demandé, il leur a seulement donné plus de raisons de ne pas le choisir.

Ce que vous devez savoir sur le débat présidentiel de ce soir.

Le premier débat présidentiel entre le président Trump et l’ancien vice-président Joe Biden aura lieu ce soir à Cleveland, dans l’État de l’Ohio, de 21 h à 22 h 30. Deux autres débats entre les candidats à la présidence sont prévus les 15 et 22 octobre prochains. À noter que le débat vice-présidentiel entre le vice-président Pence et la sénatrice Kamala D. Harris de la Californie est prévu pour le 7 octobre prochain.

Les candidats apparaîtront sur scène, mais éloignés l’un de l’autre et ne se serreront pas la main. Le public sera moins nombreux que lors des débats des années passées, avec environ 80-90 personnes, toutes ayant été testées pour la COVID-19.

Où le visionner : Il sera diffusé en direct sur la plupart des grandes chaînes d’information.

Modérateur : Chris Wallace, présentateur de l’émission « Fox News Sunday »

Les détails du débat : Il sera de 90 minutes, sans pauses publicitaires. Il n’y aura pas de déclarations préliminaires. Chris Wallace plongera plutôt dans le débat avec la première question qui sera pour M. Trump. Le débat sera divisé en six segments de 15 minutes chacun, lesquels ont été choisis par Wallace.

Les segments, dans l’ordre, sont les suivants :

1) Les dossiers de Trump et Biden ;

2) La Cour suprême ;

3) COVID-19 ;

4) L’économie ;

5) Les enjeux du racisme et la violence dans les villes ;

6) L’intégrité de l’élection.

La préparation de chaque candidat : Trump n’effectue pas de préparation et n’a pas tenu de débats simulés comme la plupart des candidats le font traditionnellement dans leur préparation. Il n’envisage pas de le faire, s’appuie plutôt sur son expérience en tant que président et teste des attaques avec ses conseillers ainsi que lors de rassemblements.

Biden fait une préparation plus traditionnelle. Il vérifiera les faits auprès du président lorsqu’il le jugera justifié, mais il portera davantage attention à ne pas se laisser entraîner dans un combat personnel sur des thématiques comme la famille, ce qui pourrait le faire paraître colérique sur scène. On anticipe que Trump s’en prendra au fils de Biden, Hunter Biden, ce qui a déjà dérangé l’ex-vice-président dans la course électorale.

Trump a récemment essayé de réduire les attentes concernant sa performance de ce soir. Il a exprimé sa crainte de recevoir des questions difficiles de Wallace, qui avait lui-même interviewé le président en juillet dernier.

Après avoir concrètement déprécié Biden pendant des semaines en le qualifiant de messager incohérent, Trump a déclaré qu’il pensait que son rival aurait l’avantage dans ce débat parce que l’ex-vice-président est plus expérimenté politiquement.

Ce débat survient alors que Trump est sur la défensive à propos de sa gestion de la pandémie et des relations raciales, mais aussi de la façon dont il a payé peu ou pas d’impôt fédéral sur le revenu au cours des deux dernières décennies. Les sondages démontrent que Biden est en tête dans les principaux états pivots que Trump doit habituellement gagner, comme la Pennsylvanie, où il a maintenant neuf points d’avance.

Bon visionnement !